«

»

Mai 06

Encore des progrès à faire

Circuit Trimaran Diam 24 Grand Prix Guyader

Archives TFV 2016 Mediterranée

Archives TFV 2016 Mediterranée

En Bretagne le 30 avril, l’équipage normand et féminin du Cvsae participait à son 3e grand prix de la saison, sur un circuit qui doit l’amener fin prèt au départ du Tour de France au mois de juillet. Récit et impressions du skipper, Pauline Courtois :

« Nous sommes arrivées à Douarnenez dans une configuration inédite d’équipage, à 75% du Cvsae, avec Jeanne Courtois à l’embraque, Margot Vennin en n°1, Pauline Courtois à la barre et Albine De La Valette, du SNP le Havre, à la grand voile.

Nous avons attaqué samedi avec une journée de stadium bien musclée, finissant dans plus de 25 nœuds de vent.Pas évident de se caler dans ces conditions, ce qui nous a valu quelques figures de style et qui explique les résultats décevants… mais nous a aussi permis de bien avancer sur nos axes de travail.

Changement radical de conditions pour le dimanche, avec un report du départ du parcours côtier a 14h. Arrivées sur l’eau, le vent n’est toujours pas établi mais le comité décide de nous obliger à prendre un ris pour anticiper le vent annoncé en fin d’après midi.

 

Archives TFV 2016 Dieppe

Archives TFV 2016 Dieppe

On prend un super départ sous le vent pour aller chercher l’effet de site à gauche… mais un peu trop bon, on est en avance d’un petit mètre de flotteur ce qui nous oblige à revenir sous la ligne avec un vent quasi nul! Çela nous a bien plombé le début du parcours, et même si on a remonté une dizaine de bateaux, on rentre un peu frustrées d’avoir joué derrière…

On savait que la navigation du lundi était très incertaine, le comité a pris sa décision d’annulation dès le briefing du matin, clôturant ainsi la régate. Dommage, après deux jours notre organisation toute neuve avait bien progressé, et Sophie Faguet, débarquée de son Solo-Figaro, venait d’arriver en renfort.

En conclusion de ce week end un peu tronqué : on prend toujours autant de plaisir à naviguer en Diam 24, à progresser au sein du projet et on a encore plus envie de retourner nous entraîner parce qu’on sait qu’on n’est pas à notre place dans le classement (30e sur 31) et on compte bien très vite rectifier le tir. »