«

Juil 12

Deux équipages normands en lice sur le Tour

La Normandie fièrement représentée

Deux équipages normands prennent part à la 40ème édition du Tour de France à la Voile. L’un est 100 % féminin (Helvetia Purple By Normandy Elite Team), l’autre est composé de jeunes marins (Helvetia Blue By Normandy Elite Team). A l’occasion du début de l’Acte 3 à Jullouville, rencontre avec les protagonistes de ces projets normands qui comptent bien briller à domicile…

helvetia blue

Sur les 29 équipages en lice dans le Tour de France à la Voile 2017, deux arborent les couleurs de la Normandie. Ces participations s’insèrent dans un projet plus large, Normandy Elite Team, dont Cédric Château, le directeur sportif, explique les objectifs : « Il s’agit d’une équipe qui rassemble les meilleurs marins de Normandie, issus de filières différentes : la course au large, le match-race, les régates en flotte, l’olympisme… C’est avant tout un projet de formation, mais aussi d’échanges et de mise en réseau des navigateurs normands. Paradoxalement, ils pratiquent la même discipline mais il y a très peu de contacts entre les marins des différentes spécialités de la voile. Nous voulons qu’ils apprennent à se connaître, qu’ils partagent leurs compétences et qu’ils naviguent ensemble. »

helvetia purple

Pauline, Cedric et Aurelien à Fécamp : Cheu nou« Le Tour pour créer une expérience commune en multicoque »

L’engagement du projet Normandy Elite Team dans le Tour de France à la Voile n’est pas nouveau et des équipages normands prenaient déjà part à l’épreuve quand elle se disputait encore en monocoque. L’objectif était alors de former des jeunes aux supports de la course au large. « Avec l’arrivée du Diam 24, nous nous sommes posés la question de poursuivre ou non notre engagement dans l’épreuve », confie Cédric Château. « Mais nous n’avons pas hésité longtemps car le multi c’est l’avenir. La nouvelle formule du Tour offre l’occasion de rassembler nos jeunes et de créer une expérience commune en multicoque. »

 

 

 

 

Deux équipages pour mutualiser les compétences

A bord de l’un des deux bateaux alignés par le Normandy Elite Team, on trouve le seul équipage 100 % féminin de la 40ème édition du Tour : Helvetia Purple By Normandy Elite Team, qui concourt dans le classement Amateurs. « La société évolue, il y a de la parité partout. Mais nous sommes vraiment en retard dans le monde de la voile. Engager un équipage de filles nous semble primordial, car plus les partenaires s’engageront dans cette voie, plus les différences se réduiront », souligne le directeur sportif.

Pauline, Maelenn,Sophonie Margot

 

« D’un point de vue sportif,notre ambition est de nous rapprocher du podium dans notre catégorie », explique de son côté Pauline Courtois, skipper du Diam 24 féminin. « Le projet s’est formé assez tard, et nous n’avons pas forcément eu beaucoup de temps pour naviguer ensemble. Nous avons donc une belle marge de progression. » Pour mener à bien son objectif de montée en puissance, Pauline (Cvsae) est accompagnée de Sophonie Affagard ( indisponible depuis la collision de Dunkerque), Albine de la Valette, Maelenn Lemaître, Jeanne Courtois ( Cvsae), Jennifer Poret, Margot Vennin(Cvsae) et Marie Zugolaro (Cvsae). L’autre équipage normand (Helvetia Blue by Normandie Elite Team) est 100 % masculin, et composé de jeunes. « Nous avons pour objectif d’aller chercher une victoire dans le classement Jeunes et de terminer vers la 15e place au Général », annonce Aurélien Pierroz, le skipper. Pour sa première participation à l’épreuve estivale, Aurélien est accompagné de Victor Migraine, Sébastien Riot, Mathieu Corruble et Pierre Michel(Cvsae)

 

 

 

 

 

aurelien pierroz

C’est bien connu : s’entraîner de concert permet de se tirer vers le haut et de progresser ensemble. « Naviguer à deux équipages, c’est l’occasion de mutualiser pas mal de choses, d’échanger des informations, d’optimiser les bateaux et de partager les connaissances », précise Pauline Courtois. Cette mise en commun est d’autant plus importante que les projets en Diam 24 ne constituent pas les activités principales des navigants. Ainsi, Pauline Courtois et Aurélien Pierroz pratiquent le match-race à très haut niveau. « Nous devons donc avoir une capacité à apprendre très vite et à relever rapidement le niveau pour espérer jouer les classementsdans le Tour », note Cédric Château. 

 

 

 

 

pauline courtois

« Fiers de porter les couleurs de la Normandie »
Les deux teams normands sont forcément impatients d’en découdre « à domicile », sur le plan d’eau de Jullouville, théâtre de l’Acte 3 du Tour de France à la Voile 2017. Pauline Courtois : « Normande d’adoption depuis peu, je suis fière de porter les couleurs de la région qui nous soutient et nous donne les moyens de mener à bien ce projet sur le Tour. » Normand pur jus, comme tous les autres membres de son équipage, Aurélien  Pierroz est ravi de la localisation géographique des Actes 2 et 3 du Tour cru 2017 : « Nous faisons tous de la voile en Normandie depuis tout petit. Dès l’Optimist, nous avons participé à des compétitions à Fécamp, et cela a continué dans les autres séries. C’est toujours un plaisir de naviguer à la maison. Nous espérons profiter de notre bonne connaissance du plan d’eau pour performer. » Voilà les concurrents prévenus…

Origine http://www.tourvoile.fr/fr