«

»

Mai 25

Retour à l’école pour Landry et Pauline

Grand Prix de l’ Ecole Navale de Brest
En cette fin d’année scolaire, deux régatiers du CV Saint Aubin Elbeuf peaufinent leurs révisions. Pauline Courtois met la dernière main à sa préparation pour le Tour Voile sur le trimaran Diam 24, alors que Landry Herauville découvre un nouveau bateau, l’Open 5,7. Tous deux étaient à Brest, à l’Ecole Navale et nous livrent leurs impressions

LE 5.7 du Cvsae... bientôt un 2nd ou mieux, un 2e..

LE 5.7 du Cvsae… bientôt un 2nd ou mieux, un 2e..

 

Landry Hérauville « : Première vrai compètition en Open 5.70 avec Eric Hamon et Emilien Polaert tous deux du CVSAE. La première manche est encourageante, on finit 11e sur 35 dans 10 noeud de vent, après le vent tombe, et on se retrouve vite en difficulté, étant un des équipage les plus lourds.

Vendredi, le vent tourne sans arrêt, et le comité lance difficilement une manche vers 15h, …et le samedi c’est la même chose, c’est à dire peu de vent avec des bascules de 30 à 40 degrés. On prend le premier départ dans les 3 premiers, mais après un mauvais choix tactique, on se retrouve loin derrière à la bouée au vent. Le moral dans les chaussettes on prend un mauvais départ sur la manche suivante et on paie cash toutes les erreurs qu’on veut éviter depuis le début de semaine. Pour la dernière manche on arrive à se remotiver, mais on se fait disqualifier pour départ anticipé…

On s’en sort plutôt bien pour une première sur ce support (22e/35), et on rentre plus motivés que jamais pour faire mieux …bientôt »

Le ressenti de Pauline Courtois :

diam 24

diam 24

« La régate a été difficile pour nous. Nous étions encore dans une configuration différente d’équipage puisque j’ai laissé la barre à Jennifer (Ndlr :Poret, la Havraise en prépa olympique 470), qui fera deux étapes avec nous cet été.

Nous manquions clairement d’entraînement dans cette configuration. Les départs et les manoeuvres nous ont posé problème mais nous avons cependant réussi quelques beaux coups, et surtout, ce qui était le principal objectif pour nous, nous avons observé de beaux progrès sur les trois jours.

Avant le Tour il y aura deux intermèdes avec la LNV au Havre après demain (voir ci contre) et le mondial de match-racing à Helsinki (WIM Series) dans quinze jours. Ensuite ce sera place aux entraînements pour caler les derniers détails et arriver au top à Dunkerque début Juillet! »