Championnat du Monde 420 en Australie : Aux âmes bien nées…

 

Pour leur première apparition internationale, Paul Cousin (CVSAE) et Pierre Williot (CV Saint Quentin), ont frappé fort, en prenant la 12e place du championnat du monde 420 organisé à Fremantle, en Australie.

Pierre et Paul à Bédanne le 11 novembre

Cela faisait plus de deux ans et demi, en aoùt dernier,

que Paul Cousin et Ulysse Migraine faisaient équipe

dans les compétitions nationales et internationales,

émargeant régulièrement dans le top 5 français..

Mais aux championnats d’Europe à Athènes,

des différends dans la façon de gérer le temps extra-sportif en compétition

sont apparus, qui ont fait se disloquer le duo.

 

 

 

 

 

National La Rochelle

Nouveau duo dans l’urgence 

Au Pôle du Havre où il s’entraîne, Paul a alors réussi à reconstituer un nouvel équipage,

en s’associant avec un autre pensionnaire, Pierre Williot, de Saint Quentin,

qui a apporté dans la corbeille d’union le 420

de Marie Zugolaro (Cvsae)-Mathilde Lodavina (St Quentin) qui ont décidé d’arrêter la compétition.

En moins de six semaines, en s’entraînant quasiment tous les jours,

Paul et Pierre ont réussi à créer un maximum d’automatismes

avant d’aller disputer le National à La Rochelle, qualificatif pour les championnats du monde,

où en finissant 4e, ils gagnaient leur ticket pour Fremantle.

Débuts difficiles

Arrivés en avance en Australie, ils commençaient, pour se familiariser avec les conditions locales parfois musclées,

par disputer le championnat national, où ils finissaient beaucoup mieux qu’ils n’avaient commencé.

Bouée au vent à Fremantle

Face ensuite aux quatre vingt quinze meilleurs mondiaux, ils débutaient difficilement,

Pierre étant malade quasiment pendant les deux premiers jours mais parvenaient à limiter la casse et entrer, en 16e position, dans le Rond d’Or ( les 48 meilleurs).

Dans un groupe très homogène où les vingt premiers se tenaient de très peu,

ils réalisaient six régates de haut niveau, finissant une fois 2e et une autre 5e,

notamment les jours de forte brise où les bords de spinnaker valaient chers

pour ceux qui, comme eux, savaient négocier ces conditions ventées.

Au classement final ils pointent à la 12e place, mais surtout à celle de 3e équipage français

( il y en avait six),

ce qui va leur valoir en 2018 de passer dans le groupe des 470, antichambre d’une éventuelle  préparation olympique pour Tokyo et Paris,

où se trouve déjà Clément Michel ( 30e aux mondiaux 420 en 2015)

Leur site sportif

Paul et Pierre FRA 56254

 

Le ressenti de Kenza Coutard(Cvsae) et Margaux Billy (Usam Brest)

Le Championnat du Monde 420 à Fremantle en Australie s’est terminé il y a quelques jours sur une belle 11e place dans la catégorie des filles.
Les conditions ont été très atypique au plan d’eau local, 25 noeuds et 35 degrés tous les jours !
Après un début un peu difficile, dû à un manque de vitesse, nous nous sommes battues jusqu’au dernier jour pour accrocher le top 10 ! Nous terminons sur une belle journée avec des places de 7e et 3e aux deux dernières courses.
On repart de là-bas avec un bilan positif et des axes de travail pour la prochaine saison ! Et surtout avec le sentiment d’avoir bien progressé sur ces deux semaines ventées ! Maintenant retour à l’entraînement avec en tête notre prochain objectif, la CIMA de Martigues en avril prochain qui sera pour nous la régate de qualification pour les Championnats du Monde et d’Europe 2018 et le Championnat du Monde Jeune.