Trucs & astuces

Jeux
Théorie
Vidéos pédagogiques
Abréviations de régate
Lexique des termes marins



  • Vidéos pédagogiques :

  • Qu’est-ce que le vent apparent ? Julien et Boris ont réponse à tout :
  • Quelques situations de référence en RS Feva, par Benjamin Thomas (ligue de voile de Normandie) :
  • Thomas nous explique comment empanner sous spi symétrique sur un dériveur :
  • Un peu de couture au club ? Fred vous dit tout :

  • Abréviations de régates

DNCN’a pas pris le départ (n’est pas venu sur la zone de course)
DNSN’a pas pris le départ dans les temps
OCS Départ prématuré sous pavillon P ou I
ZFPDépart prématuré, pénalité de 20 % (départ sous pavillon Z)
BFDDépart prématuré sous pavillon noir = disqualifié
SCPA reçu une pénalité en point (très rare en dériveur)
DNFN’a pas fini
RAFA abandonné après avoir fini (pour les gens fair-play)
DSQDisqualification
DNE & DGMDisqualification qui ne peut être retirée (faute grave genre tricherie)
RDGReclassement à une manche


  • Lexique de termes marins

ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

A

Abattre : s’écarter du vent pour le recevoir davantage par l’arrière du bateau.
Abord (en) : sur le côté du bâtiment.
Accastillage : objets et accessoires divers équipant un navire.
Accoster : placer un bateau le long d’un quai ou d’un autre navire.
Acculée : mouvement en arrière d’un navire.
Affaler : donner du mou à un cordage.
Allure : direction d’un navire par rapport à celle du vent.
Amariner : habituer un équipage à la mer.
Amarrage : petit cordage servant à relier ensemble deux autres cordages.
Amarre : cordage utilisé pour maintenir un bateau à quai.
Amener : laisser descendre un objet maintenu par un cordage (ex : une voile)
Amer : point de repère sur une côte.
Amplitude (de la marée) : différence de niveau entre la pleine mer et la basse mer.
Appareiller : manoeuvres nécessaires pour que le bateau parte (lever l’ancre, larguer les amarres, hisser les voiles, …).
Armement : ensemble du matériel nécessaire pour faire naviguer un bateau.
Arraisonner (un navire) : le questionner sur son chargement, sa destination…
Arrimer : disposer et fixer la cargaison en cale.
Atterrir : faire route pour trouver une terre ou un port.
Au vent : direction d’où le vent souffle.
Azimut : angle formé par le plan vertical d’un astre et le plan méridien d’un observateur.

flechetop

ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

B

Bâbord (à) : tout ce qui se trouve à gauche de l’axe du bateau quand on regarde vers l’avant.
Baguer : faire un nœud coulant.
Ballast : compartiments situés dans les fonds du navire et servant à prendre du lest, eau ou combustible.
Bande : inclinaison latérale du navire.
Barque : pièce de bois ou de fer longitudinale permettant d’actionner le gouvernail.
Bastaque : hauban supplémentaire amovible.
Bau : poutres principales placées en travers du bateau pour relier les deux murailles de la coque et supporter les bordages de la coque.
Beaupré : mât situé à l’avant du navire.
Béquille : jambe en bois fixée de chaque côté de la coque pour permettre au bateau d’échouer droit.
Bôme : vergue inférieure d’une voile.
Bordage : chacune des planches qui constituent la coque d’un bateau en bois et qui sont clouées sur les membrures et la charpente.
Bordée : distance parcourue par un navire en louvoyant et sans virer de bord.
Border (une voile) : la raidir.
Bordure : côté inférieur d’une voile.
Bossoirs : fortes pièces de bois qui soutiennent les ancres.
Bouchain : partie de la coque comprise entre les fonds et la muraille.
Bourlinguer : lorsqu’un bateau lutte dans une forte mer. Egalement, marin qui navigue beaucoup.
Brider : rapprocher plusieurs cordages tendus parallèlement par plusieurs tours d’un autre cordage.

flechetop

ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

C

Cabaner : chavirer sans dessus dessous en parlant d’une embarcation.
Cabaner : dresser une tente sur un bateau creux, souvent à l’aide de la voile.
Cabestan : treuil à axe vertical placé sur le pont d’un navire.
Cabotage : navigation entre deux ports d’une même côte ou d’un même pays.
Cap-de-mouton : morceau de bois percé de trois ou quatre trous, utilisé pour raidir les haubans.
Cape (à la) : un navire réduit sa voilure par gros temps ou diminue la vitesse pour éviter les effets de la mer.
Capeyer : prendre une allure d’attente par très gros temps.
Carène : partie immergée de la coque.
Chaumard : pièce métallique guidant les amarres.
Choquer : lâcher un peu de cordage.
Chute : côté arrière d’une voile.
Coffre : grosse bouée servant à l’amarrage des navire sur une rade.
Contre-bord (navire à) : navire faisant une route de direction opposée à celle que l’on suit.
Couples : axes de charpente posés verticalement sur la quille.
Cul : fond, partie arrière, basse ou reculée, d’un objet.

flechetop

ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

D

Darse : bassin d’un port.
Déborder : action de pousser pour écarter le bateau d’un quai ou d’un autre bateau.
Débouquer : sortir d’un canal ou d’une passe pour gagner la mer libre.
Défense : objet suspendu contre le bord d’un bateau protégeant la muraille du choc des quais et d’autres navires.
Dégréer : démonter le gréement d’un bateau, voiles, espars et mâture.
Déhaler : faire avancer un bateau au moyen de ses amarres.
Délester : alléger un navire.
Démâter : enlever volontairement (ou accidentellement) les mâts.
Dérader : quitter une rade.
Déraper (une ancre) : enlever l’ancre du fond.
Dérive : mouvement donné au bateau par le vent quand il l’emporte dans la direction vers laquelle il souffle.
Dormant : partie du cordage qui ne bouge pas lorsqu’on fait un nœud, l’autre partie est le courant (ou garant).
Drisse : cordage servant à hisser une voile.
Drosser : entraîner hors de sa route par les vents et la mer.

flechetop

ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

E

Échouer : toucher le fond.
Ecope : petit récipient servant à vider l’eau stagnant dans les fonds d’une embarcation.
Ecoute : manoeuvre destinée à orienter la voile suivant l’allure du bateau par rapport au vent.
Écoutille : ouverture rectangulaire pratiquée dans le pont pour pouvoir accéder aux cales.
Écubier : conduit par lequel passe la chaîne d’une ancre.
Embarder : lorsqu’un bateau s’écarte de sa route.
Embraquer : tirer sur un cordage de manière à le raidir.
Embrun : gouttelette arrachée par le vent de la crête des lames.
Empannage : passage de la voile d’un bord à l’autre à l’occasion d’un virement de bord au vent arrière.
Emplanture : point où le bas du mât vient s’encastrer dans la charpente du bateau.
Encalminé : lorsqu’un bateau est immobilisé faute de vent.
Engagé : un bateau est engagé quand il se trouve très incliné par la force du vent.
Enverguer : fixer une voile sur un mât.
Envergure : côté supérieur de la voile qui est envergué.
Erre (avoir de l’) : posséder une vitesse suffisante pour manœuvrer.
Espar : pièce de bois du gréement d’un bateau servant de mât.
Etablir : hisser puis régler une voile.
Etai : hauban soutenant le mât vers l’avant du bateau.
Étale (de marée) : moment pendant lequel la mer ne monte et ne baisse pas.
Étaler : résister à une mer formée.
Etambot : pièce de bois située à l’extrémité de la quille, sur laquelle vient se fixer le gouvernail.
Étarquer : raidir au maximum un cordage.
Etrave : pièce de charpente formant l’avant de la coque d’un bateau.

flechetop

ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

F

Faseyer : lorsqu’une voile bouge avec le vent.
Faubert : sorte de balai dont on fait usage à bord pour sécher un pont.
Faux-bras : cordage placé le long du bord, et qui facilite l’accostage.
Ferler : serrer étroitement une voile sur sa vergue.
Filière : cordage de sécurité qu’on tend d’un bout à l’autre du navire.
Flux : la marée montante.
Foc : voile triangulaire située à l’avant du bateau.
Fraîchir : lorsque le vent augmente d’intensité.
Frais : désigne la force du vent.
Frapper : attacher.
Fuir : gouverner de manière à recevoir le vent par l’arrière.

flechetop

ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

G

Gaillard : emménagement situé sous le pont supérieur.
Galhauban : hauban montant jusqu’en haut du mât.
Génois : grande voile qui recouvre en partie la grand-voile.
Gîte : inclinaison latérale du navire.
Godille : rame à long manche utilisée à l’arrière pour faire avancer le bateau.
Grain : vent violent et bref.
Grand voile : la voile la plus grande du plus grand mât du bateau.
Gréement : ensemble des cordages et poulies utilisé sur la mâture et les voiles.
Gréer : mettre en place le gréement pour que le bateau puisse naviguer.
Guindant : ôté vertical à l’avant de la voile.
Guindeau : treuil à axe horizontal utilisé sur le pont pour mouiller et relever les ancres.

flechetop

ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

H

Haler : remorquer un navire dans un canal ou le long d’un quai au moyen d’un cordage.
Hauban : câble permettant la tenue latérale du mât.
Haut-fond : sommet sous-marin recouvert d’eau peu profonde.
Hunier : voile supérieure portée au dessus des voiles basses.

flechetop

ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

I

Itague : cordage passant par une poulie simple et sur lequel on agit pour augmenter la puissance.

flechetop

ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

J

Jas : barre servant à placer automatiquement l’ancre en position d’accroche sur le fond.
Jauge : évaluation du volume intérieur d’une coque (exprimé en tonneaux de 2m3.83 ou 100 pieds cubes anglais).
Joue : creux des formes de la coque à l’avant d’un navire.
Jumelle : pièce permettant de faire basculer le mât sur un axe.
Jusant : marée descendante.

flechetop

ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

K

Ketch : voilier à deux mâts dont la voile arrière est généralement en avant de la barre.

flechetop

ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

L

Laize : chacune des bandes de toile dont se compose une voile.
Largue : allure d’un bateau qui reçoit le vent perpendiculairement à sa direction.
Latine : type de voile triangulaire utilisée en Méditerranée.
Lège : un navire vide.
Loch : appareil servant à mesurer la vitesse d’un bateau.
Lof : bord d’où vient le vent.
Lofer : faire remonter le bateau davantage face au vent.
Louvoyer : remonter en zigzag contre le vent.

flechetop

ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

M

Main courante : barre servant de rampe.
Maître-bau : désigne la plus grande largeur du navire.
Manoeuvre : terme désignant tout cordage utilisé dans le gréement d’un bateau. Egalement la façon de faire évoluer un bateau.
Maniable : beau temps.
Margouillet : anneau de bois servant à conduire un cordage.
Marnage : l’amplitude pour la marée.
Maroquin : cordage tendu entre deux mâts supportant une ou plusieurs poulies.
Matelotage : travaux effectués par les marins avec du filin.
Mater : mettre un mat en place.
Mille (marin) : unité de mesure de la vitesse (1852 mètres à l’heure).
Mistral : vent méditerranéen violent venant du nord-ouest.
Mollir : faiblir.
Mou : lorsqu’un bateau va de lui-même vers le vent arrière quand on lâche la barre. Cordage n’étant pas assez tendu.
Mouiller : jeter l’ancre pour assurer la tenue du bateau sur le fond.

flechetop

ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

N

Nable : trou percé dans le fond d’une embarcation servant à la vider lorsque cette embarcation n’est pas à flot.
Nager : ramer.
Nid de pie : installation placée en haut sur le mât avant et dans laquelle se tient l’homme de vigie.
Noeud (marin) : représente un mille marin (1852 mètres) à l’heure.

flechetop

ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

O

Oeil : boucle formée à l’extrémité d’un filin.
Oeuvres-mortes : partie émergée de la coque.
Oeuvres-vives : partie immergée de la coque.

flechetop

ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

P

Palan : ensemble composé de deux poulies et d’un cordage.
Panne : manoeuvre qui consiste à régler volontairement les voiles du bateau de façon à ce qu’il soit pratiquement immobile.
Paré (être) : être prêt à la manoeuvre.
Parer : éviter un obstacle.
Pavillon : nom donné à toutes sortes de signaux en tissu qui peuvent être hissés pour communiquer entre différents bateaux.
Pavoiser : hisser le pavois. Décorer de drapeaux.
Pic (à pic) : quand le bateau se retrouve à la verticale de son ancre, chaîne de mouillage tendue.
Pied : mesure de longueur égale à 30,5 cm.
Pilote : bateau dont la fonction est de guider les grands bateaux dans les entrées de port.
Point d’écoute : point de rencontre de la bordure et de la chute d’une voile.
Port d’attache : le port où le bateau est immatriculé.
Pot au noir : zone des calmes équatoriaux caractérisés par des pluies torrentielles.
Poupe : arrière du bateau, à l’opposé de la proue.
Proue : avant du bateau, à l’opposé de la poupe.
Puisard : espace formant une caisse étanche dans laquelle viennent se rassembler les eaux de cale.

flechetop

ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

Q

Quête : inclinaison du mât vers l’arrière par rapport à la verticale.
Queue de rat : cordage terminé en pointe.
Quille : pièce axiale de la charpente.

flechetop

ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

R

Radoub : passage au bassin d’un navire pour entretien ou réparation de sa coque.
Rafiau (également rafiot) : petite embarcation.
Ragué : un cordage usé.
Ralingue : cordage cousu sur les côtés d’une voile pour la renforcer.
Raz : courant violent.
Réa : roue d’une poulie.
Refuser : le vent refuse lorsque sa direction vient plus de l’avant.
Relâcher : lorsqu’un navire est forcé d’interrompre sa route à cause d’une avarie ou du mauvais temps.
Rendre : un cordage rend lorsqu’il s’allonge.
Renflouer : remettre à flot un navire échoué.
Ressac : retour violent des lames sur elles-mêmes lorsqu’elles se brisent.
Retenue : cordage ou chaîne servant à soutenir un bossoir.
Rhumb : angle de la rose des vents compris entre deux des trente-deux aires de vent et valent 11°15’ ou un quart.
Rider : raidir les haubans à l’aide de rides.
Ridoir : pièce d’accastillage qui peut être vissée sur elle-même pour tendre un hauban (anciennement caps-de-mouton).
Riper : faire glisser avec frottement.
Ris : permet de réduire la surface d’une voile pour l’adapter à la force du vent.
Risée : augmentation subite et passagère de la force du vent.
Rond : partie incurvée de la chute d’une voile.
Roulis : balancement qui prend le navire dans le sens transversal.
Routier : carte marine à petite échelle comprenant une grande partie d’un océan.

flechetop

ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

S

Saborder : faire des brèches dans la coque d’un bateau pour le couler.
Safran : partie immergée du gouvernail sur laquelle s’exerce la pression de l’eau pour orienter le navire.
Saisine : cordage servant à fixer et à maintenir à leur place certains objets.
Savate : pièce de bois sur laquelle repose un navire au moment de son lancement.
Se déhaler : s’éloigner d’une position dangereuse au moyen de ses embarcations, de ses voiles.
Sec (à) : un navire est à sec lorsqu’il navigue sans se servir de ses voiles, mais poussé par le vent.
Seuil : élévation du fond de la mer s’étendant sur une longue distance.
Skipper : navigateur.
Soufflage : doublage en planches minces sur le bordé intérieur ou extérieur.
Sous-venté : un voilier est sous-venté quand il passe sous le vent d’un autre navire.
Surface mouillée : Surface de la coque qui est dans l’eau ; correspond à la surface des oeuvres vives.

flechetop

ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

T

Tableau : dans un canot ou une chaloupe, partie arrière de l’embarcation.
Talon : partie arrière de la quille supportant souvent le bas du gouvernail.
Tangage : mouvement que prend le navire dans le sens longitudinal.
Tangon : poutre mobile servant à maintenir le point d’écoute des voiles à l’extérieur du bateau.
Tenir (la mer) : un bateau se comportant bien dans le mauvais temps.
Tenir le large : rester loin de la terre.
Tenue : qualité du fond d’un mouillage.
Tiers (voile au) : voiles des chaloupes.
Tillac : pont supérieur.
Tonnage : volume et capacité de charge d’un bateau exprimée en tonneaux.
Tosser : lorsque la coque d’un bateau heurte par à-coups le quai par l’effet de la houle.
Toucher : être en contact avec le fond.
Touline : lance-amarre.
Tourmentin : voile de très petite taille et de forte toile utilisée par mauvais temps.
Traîne : tout objet que l’on file à l’arrière d’un navire à l’aide d’un bout de filin.
Tribord (à) : tout ce qui est situé à droite de l’axe du bateau quand on regarde vers l’avant.
Trinquette : nom donné au foc hissé le plus près du mât.
Trou d’homme : ouverture d’un double fond.

flechetop

ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

V

Va et vient : cordage en double servant notamment lors des opérations de sauvetage des naufragés.
Vague satellite : soulèvement de la mer produit par le mouvement du navire en marche.
Veille : ancre prête à être mouillée.
Vélique (point) : centre de voilure de toutes les voiles.
Vent apparent : résultante du vent vrai et du vent dû au déplacement du bateau.
Vent de travers : allure à laquelle le vent est perpendiculaire à l’axe longitudinale du bateau.
Vent vrai : vent ressenti par un observateur sur un bateau à l’ancre ou à terre.
Vergue : sorte de mât sur lequel s’envergue (se fixe) une voile.
Videlle : reprise faite à un accroc dans une toile.
Virement de bord : changement d’amur par le bout au vent
Vit-de-mulet (également VI de mulet) : ferrure d’articulation entre le mât et la bôme.
Vive-eau : grande marée.
Voguer : ramer.
Voie d’eau : fissure ou ouverture accidentelle dans la coque.
Voile de cape : petite voile triangulaire hissée à la place de la grand-voile dans le gros temps.

flechetop

ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

W

Wharf : mot anglais signifiant quai.
Winch : appareil mécanique actionné par une manivelle servant à enrouler un cordage.

flechetop

ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

Y

Yawl : voilier à deux mats.
Yole : embarcation légère souvent marchant principalement à l’aviron.
Youyou : très petite embarcation.